Partie 2 – Les flux financiers

Mis à jour : févr. 6

1. Tableau de synthèse des flux financiers

La maintenance, l’énergie, l’environnement, les pertes de production, les dépenses d’exploitation, la qualité, l’environnement, la sécurité correspondent à des dépenses et l’objectif de l’investissement est de diminuer ces dépenses.


Donc excepté pour les gains de productivité, la rentabilité sera évaluée sur les économies réalisées et non sur de nouvelles recettes, comme dans le cadre d’un investissement de capacité ou de développement de nouveaux produits.



2. Identification des sources de dépense ou des flux financiers

La valorisation des flux financiers nécessite d’établir :

  • Des scenarii construits sur un ensemble d’hypothèses qui vont permettre d’estimer les dépenses qui seront faites dans chaque domaine.

  • De collecter les données de dépenses, coûts, consommation, production, etc., nécessaires à la valorisation des scénarii.


Voici quelques exemples de sujet à valoriser par domaine :


a) Les dépenses de Maintenance :

  • Dépenses de maintenance corrective, lié au vieillissement de l’équipement, à l’obsolescence des pièces de rechange, …

  • Dépenses de maintenance préventive, lié au vieillissement de l’équipement

b) La consommation d’énergie :

Les évolutions techniques permettent de mettre en œuvre des matériels ou des process avec de bien meilleur rendement et qui nécessitent de consommer moins d’énergie

  • Consommation électrique

  • Consommation d’air comprimé

  • Consommation de gaz naturel

  • Consommation d’eau

c) les pertes de production :

  • Coût lié aux pannes (taux de pannes)

  • Coût lié aux modes de fonctionnement dégradé

  • Coût de la sous-traitance

  • Coût des rebus au moment de pannes et au redémarrage de l’installation

d) les dépenses d’exploitation (l’outillage, les consommables, les ressources),

  • Coût de la consommation d’outillage

f) la qualité

  • Coût de la non-qualité lié à la limite de capabilité / capacité de l’équipement

g) la sécurité

  • Des dépenses de mise en conformité

  • Des dépenses d’aménagement de poste de travail)

  • Une probabilité d’un évènement accidentel

  • Les conditions de travail qui ont un impact sur l’absentéisme

h) l’environnement (déchets, pollution, consommation d’eau)

  • Le coût et les quantités des rejets en CO2, Nox

  • Le coût et les quantités d’eau et les quantités d’eau rejetée


3. Les informations à connaître pour établir les flux financiers

Pour réaliser les estimations financières il est nécessaire de connaître à minima les informations suivantes sur l’équipement à remplacer ou à mettre à niveau :

  • Le taux horaire de la machine

  • Le nombre d’heures de fonctionnement par an de l’équipement

  • Le taux de pannes sur l’année (et le taux de fiabilité λ = 1/MTBF)

  • La productivité horaire, hebdomadaire, mensuelle ou annuelle

  • Le coût annuel de maintenance (et le coût de la part du préventif et celui de la part correctif)

  • Le nombre d’arrêts programmés annuel pour réaliser la maintenance préventive et la durée d’un arrêt

  • Le coût annuel de perte de production liée aux pannes

  • Le coût annuel de non-qualité

  • Le coût de la sous-traitance par an ou par unité

  • Les consommations horaires ou annuelles d’énergie et de fluides

  • La productivité et les coûts supplémentaires associés aux modes de fonctionnement dégradé

  • Les coûts liés aux rejets (CO2, Nox, etc.)


Cette liste n’est pas exhaustive et est fonction de l’équipement et/ou du process, d’autres informations peuvent s’avérer nécessaires.


4. Construire un scenario

L’étape suivante est la construction d’un ou plusieurs scénarii en réalisant des hypothèses vraisemblables et en prenant comme référence l’année N.


S1 : Exemple de scenario si l’investissement n’est pas réalisé :

  • Augmentation du taux de panne de 5 % par an sur les 5 prochaines années

  • Augmenter la maintenance préventive : réaliser un arrêt programmé toutes les 5 semaines au lieu de toutes les 6 semaines sur les 5 prochaines années

  • Réaliser un gros entretien l’année N+2 et l’année N+4 : X k€ et Y k€

  • Réaliser la mise en conformité l’année N+1 : Z k€

  • Augmentation des rebus liés à la capabilité de l’équipement de 5 % à partir de l’année N+1

  • Augmentation de la consommation d’outils de 10 % à partir de l’année N+1


S2 : Exemple de scenario si l’investissement est réalisé :

Dans les hypothèses du scénario qui intègre l’investissement, il faudra prendre en compte les gains potentiels du projet (l’évolution des techniques permet d’augmenter la productivité, de diminuer les consommations d’énergie et de fluides, etc.).

  • Investissement : X1 k€

  • Baisse du taux de panne de 50 %

  • Augmentation de la productivité horaire de 10 %

  • Fréquence des arrêts programmés pour maintenance préventive tous les 8 semaines.

  • Un gros entretien à réaliser la 5ème année : X2 k€

  • Baisse de la non-qualité de 80 % par an

  • Baisse de la consommation outils de 30 %

  • Baisse de la consommation d’énergie de 20 % (électrique et air comprimé)


Les gains induits par le scénario S2 doivent être calculés pour qu’ils soient pris en compte dans le calcul de rentabilité. Ce sont :

  • La baisse des pertes de production liées à la baisse du taux de pannes

  • L’augmentation de capacité de production liée d’une part à la diminution du nombre d’arrêts programmés, la diminution du taux de pannes, et enfin l’augmentation de productivité horaire. Ce gain n’a de sens que si le marché est en capacité d’absorber cette production supplémentaire.

Posts récents

Voir tout

Cabinet conseil AS²TEAM®

Contact

44, chemin des Bateliers 

42170 St-Just-St-Rambert, France

Tél : 07 67 82 11 33 / 06 51 03 47 71

  • LinkedIn Social Icône

© 2020 par AS²TEAM.